reporter

reporter

1. reporter [ r(ə)pɔrte ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1050; de re- et porter
IRemettre, ramener à l'endroit initial.
1Vx Répéter; rapporter.
2 Porter (qqch., un être sans mouvement) à l'endroit où il était. rapporter, remporter. Elle « fit l'évanouie et se fit reporter sur son lit » (Racine).
3Fig. Faire revenir en esprit à une époque antérieure. Ce souvenir nous reporte à l'hiver dernier. Pronom. Il se reportait à l'époque où il était heureux.
IIPorter plus loin ou ailleurs, dans l'espace ou le temps.
1Transcrire sur un autre document, un autre registre. Reporter un nombre en haut d'une colonne ( report) . Reporter un dessin sur un calque.
2Bourse Faire une opération de report sur ( reporteur). Faire reporter des titres. Acheteurs à terme qui font reporter leur position, vendeurs à terme qui reportent leur position.
3Renvoyer à plus tard. remettre. Reporter une cérémonie d'une semaine. 1. repousser.
4 ♦ REPORTER SUR : appliquer à une chose, une personne (ce qui revenait à une autre). « elle reporta sur cette tête d'enfant toutes ses vanités éparses, brisées » (Flaubert ). Pronom. Son affection s'est reportée sur son chien. Reporter son choix sur un autre produit. Reporter sa voix sur un autre candidat. Jeu Miser (un gain) sur un nouveau numéro, un nouveau cheval. Reporter la moitié, le tout sur tel numéro.
Anglic. Reporter à (qqn) :en référer à, dans une hiérarchie.
5 ♦ SE REPORTER v. pron. Se référer (à qqch.). Se reporter au texte d'une loi. Reportez-vous au chapitre II.
reporter 2. reporter [ r(ə)pɔrtɛr; r(ə)pɔrtɶr ] n.
• 1829; mot angl., de to report « relater », d'o. fr. 1. reporter
Journaliste spécialisé dans le reportage, qui fait un reportage. correspondant, envoyé (spécial). Grand reporter. fam. baroudeur. Elle est reporter à la télévision, à la radio ( radioreporter) . Reporter photographe, reporter-caméraman. « Un remarquable reporter, sûr de ses informations, rusé, rapide, subtil [...] une vraie valeur pour le journal » (Maupassant). Recomm. offic. reporteur.

reporter nom masculin (anglais reporter, de to report, rapporter) Journaliste chargé d'un reportage. ● reporter (expressions) nom masculin (anglais reporter, de to report, rapporter) Grand reporter, journaliste chargé de reportages sur des événements d'importance ou lointains. Sac (de) reporter, sac de voyage à tous usages, léger et souple ou demi-souple, de forme rectangulaire ou carrée. Valise (de) reporter, grosse sacoche rigide, à bandoulière, pour appareils photographiques, caméra, accessoires, etc. ● reporter (homonymes) nom masculin (anglais reporter, de to report, rapporter) reporter verbe reportèrent forme conjuguée du verbe reporterreporter verbe transitif Porter un objet à l'endroit où il était auparavant, ou le remettre à celui qui le détenait : Reporter un ouvrage dans la bibliothèque. Déplacer quelque chose, le mettre à un autre endroit : Reporter un développement à un autre chapitre. Inscrire, transcrire quelque chose quelque part : Reporter les dépenses dans son livre de comptes. Ramener quelqu'un à une époque antérieure, en évoquant le passé : Les photos nous ont reportés plusieurs années en arrière. Remettre une action à une date ultérieure (de tant) : Reporter une conférence de dix jours. Orienter vers un nouvel objet un sentiment, un choix qui, initialement, s'appliquait à d'autres : Reporter toute son affection sur son enfant. Faire un report en Bourse. Synonyme de rapporter. ● reporter (homonymes) verbe transitif reporter nom masculinreporter (synonymes) verbe transitif Porter un objet à l'endroit où il était auparavant, ou...
Synonymes :
Déplacer quelque chose, le mettre à un autre endroit
Synonymes :
Ramener quelqu'un à une époque antérieure, en évoquant le passé
Synonymes :
Remettre une action à une date ultérieure (de tant)
Synonymes :
- différer
- surseoïr à
Orienter vers un nouvel objet un sentiment, un choix qui...
Synonymes :
Synonymes :

reporter
n. m. (Anglicisme) Journaliste qui fait des reportages. Reporter-cameraman: V. reporteur.
————————
reporter
v.
aA./a v. tr.
rI./r
d1./d Porter (une chose) là où elle se trouvait auparavant.
d2./d Transporter par la pensée à une époque antérieure. Ce récit nous reporte à la fin du Moyen âge.
|| v. Pron. Se reporter à son enfance.
rII./r Placer dans un autre lieu.
d1./d Transcrire ailleurs. Reportez le total en haut de la colonne suivante.
d2./d FIN Procéder au report de. Reporter des titres.
d3./d Renvoyer à une date ultérieure, différer. Reporter une nomination.
d4./d Reporter (sur qqch, qqn): transférer sur (qqch, qqn). Elle a reporté toute son affection sur cet enfant.
aB./a v. Pron. Se référer.

I.
⇒REPORTER1, verbe trans.
A. — Empl. trans. dir.
1. Qqn reporte qqc. Mettre de nouveau (un vêtement). Synon. remettre. Je jure de ne jamais reporter l'uniforme français (BRETON, Manif. Surréal., 2e Manif. Notes, 1930, p. 115). Empl. pronom. passif. Ça se reporte donc, les lacs? [en tant que mode] (COLETTE, Chéri, 1920, p. 82).
2. Remettre à l'endroit initial.
a) Qqn1 reporte qqn2/qqc. + compl. circ. de lieu.
) [Le compl. d'obj. désigne un objet concr.] Porter une chose à l'endroit où elle se trouvait initialement, remettre à sa place. Synon. rapporter, remettre, replacer. Un jour, en furetant dans un placard, il mit la main sur des objets qu'il ne connaissait pas: une robe d'enfant, une toque rayée. Il les apporta triomphalement à sa mère, qui (...) lui ordonna de les reporter où il les avait pris (ROLLAND, J.-Chr., Aube, 1904, p. 53).
) Synon. de rapporter, répéter. On soupire, on se serra la main en levant les yeux au ciel, mais on ne prononce pas une parole assez significative pour être reportée en haut lieu (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 626). Synon. de faire retourner à. Ces êtres justes et rayonnants, investis dès leur naissance du don de ne jamais mal faire, et qui n'oublient pas de reporter pieusement à Dieu le mérite de ce privilège singulier (CLAUDEL, Nuit Noël, 1915, 2, p. 576).
) [Le compl. d'obj. désigne un animé ou une pers. immobile] Porter quelqu'un au lieu où il se trouvait auparavant, où il a déjà été transporté, ou ramener à quelqu'un. Synon. ramener, remmener. Le nouveau-né fut reporté à sa mère, placé sur son lit (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 550). L'enfant avait été reporté dans son lit (DUHAMEL, Cécile, 1938, p. 266).
b) Qqn reporte son regard, ses regards, ses yeux, sa vue sur/vers qqn, sur qqc. Faire revenir, poser, porter de nouveau. Elle travaille avec ardeur à des chemises de la toile la plus grossière, et elle ne lève les yeux que pour les reporter sur Argow (BALZAC, Annette, t. 3, 1824, p. 64). Marguerite et Véronique, inquiètes, ont échangé un clin d'oeil, puis toutes deux reporté le regard vers Julie (GIDE, Caves, 1914, p. 696).
c) Au fig. Qqc. reporte qqn + compl. de temps, surtout au passif et au part. passé. Faire revenir en esprit à une époque antérieure (v. aussi empl. pronom. infra B 2). Il revit ces lieux si pleins de souvenirs (...). Il se trouva reporté à des jours de bonheur si courts et si peu nombreux, le même air, le même soleil, le même parfum (KARR, Sous tilleuls, 1832, p. 97). Un enfant qui saute sur les genoux d'une femme, un soir d'été, à une porte de maison (...) et me voilà soudain reporté vingt-cinq ans en arrière et je me revois (...) sautant sur les genoux de ma vieille bonne (LÉAUTAUD, In memor., 1905, p. 185).
3. a) ) Placer à un autre endroit. Ces admirables vers de Hugo, où, par deux fois et dans une symétrie parfaite, le premier accent de l'alexandrin se trouve reporté à la sixième syllabe (GIDE, Journal, 1934, p. 1203).
) Transcrire sur une autre page ou sur un autre document, un autre support. Reporter des corrections. P.S. — (Faute de place à la fin, ce P.S. est reporté au haut de la lettre, entre la date et le début) (VILLIERS DE L'I.-A., Corresp., 1863, p. 62). Après dîner, je m'occupe à reporter sur un carnet les listes des abonnés de la N.R.F. (GIDE, Journal, 1912, p. 372).
Spécialement
COMPTAB. Dans un compte, répéter un total, une somme à une autre page, dans une autre colonne. Cela durait peu (...) bien vite les yeux errants, vacants revenaient (...) sur le total à reporter (VERLAINE, Œuvres compl., t. 4, L. Leclercq, 1886, p. 106). En vue de la détermination des prix de revient, les valeurs des sorties sont reportées sur les pièces de sortie correspondantes, par exemple, dans les deux dernières colonnes du bon de sortie (VILLEMER, Organ. industr., 1947, p. 110).
TECHN. D'IMPRESSION. Transporter un texte, un dessin sur un autre support. Synon. faire un report. Une épreuve légère de la composition est alors reportée dessus et décalquée par pression (É. LECLERC, Nouv. manuel typogr., 1932, p. 377). Un habile transporteur doit en effet pouvoir reporter sur pierre ou sur métal (...) des épreuves de clichés et de textes typographiques (CHELET, Lithogr., 1933, p. 88).
b) FIN. Être reporteur dans une opération. Synon. faire un report. (Faire) reporter des titres. V. comptabilité ex. 3. Absol. Beaucoup jouaient à découvert et se faisaient reporter, ne pouvant livrer les titres; ils s'acharnaient, continuaient leurs opérations à la baisse, avec l'espoir d'une débâcle prochaine des actions (ZOLA, Argent, 1881, p. 336).
4. Qqn reporte qqc. à + compl. de temps. Remettre à une date ultérieure. Synon. reculer, renvoyer, repousser. L'accusé se rassit. Devant cette révélation, l'affaire a été reportée à la session suivante (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Parricide, 1884, p. 480). Il était clair qu'à l'Ouest, l'issue se trouvait reportée à plusieurs mois. À l'Est, on devait penser qu'elle ne viendrait pas plus tôt (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 27).
Absol. Synon. ajourner, différer. Reporter une échéance, une fête, une réunion. Par quelle témérité (...) ai-je gardé toujours le plus important pour la fin? (...) d'année en année j'ai reporté La Porte étroite (GIDE, Journal, 1912, p. 365).
5. Qqn1 reporte qqc1. (subst. abstr.) sur qqn2, sur qqc2. Appliquer à une personne ou à une chose ce qui pourrait ou devrait s'appliquer à une autre. Synon. porter, retourner, reverser, transférer. Reporter son attention, son affection sur quelqu'un d'autre; aux élections reporter ses voix sur un autre candidat. Forcées de reporter sur leurs enfants ces tendresses profondes comme l'infini qu'elles cachent en elles (...) les femmes souffrent plus que nous (DU CAMP, Mém. suic., 1853, p. 123):
Il n'avait pas eu d'enfants: c'était le grand regret de sa vie. Il avait reporté son besoin d'affection sur ses élèves, auxquels il était attaché, comme un père à ses fils.
ROLLAND, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 552.
Empl. pronom. passif. Sa passion de la chair s'était reportée dans son œuvre, sur les amantes peintes qu'il se donnait (ZOLA, L'Œuvre, 1886, p. 265). Ludovic [Halévy] avait eu un coup de cœur pour une sœur de Mme Strauss, une charmante jeune fille morte toute jeune, et un peu de son amour s'était reporté sur la survivante, avant qu'elle fût Mme Bizet (GONCOURT, Journal, 1890, p. 1163).
B. — Empl. pronom. réfl. Qqn se reporte à qqc.
1. Consulter comme référence. Synon. se référer à. Se reporter à une figure, à un tableau, à une liste, à un paragraphe, à un ouvrage, à une loi, au texte original. Alors le nom (...) n'est plus que la simple carte photographique d'identité à laquelle nous nous reportons pour savoir si nous connaissons, si nous devons ou non saluer une personne qui passe (PROUST, Guermantes 1, 1920, p. 11). Joie, tristesse, pitié, sympathie sont des mots exprimant des généralités auxquelles il faut bien se reporter pour traduire ce que la musique fait éprouver (BERGSON, Deux sources, 1932, p. 37).
2. Se transporter par la pensée dans une période antérieure. Se reporter à son passé, à son enfance. Cependant, en revoyant ces beaux arbres, je me suis reporté avec vivacité à quelques années en arrière (DELACROIX, Journal, 1853, p. 59). Par toutes les fois que je me reporte à cette époque horrible de ma vie, le frisson du dégoût me secoue de la perruque aux talons (MILOSZ, Amour. init., 1910, p. 198).
REM. Reportement, subst. masc. Action de reporter quelqu'un ou quelque chose ou de se reporter; p. méton., résultat de cette action. Vous savez aujourd'hui ce que chacun reporte vers le reportement d'un exil éternel (PÉGUY, Ève, 1913, p. 734).
Prononc. et Orth.: [], (il) reporte [-]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1050 « remporter, ramener » (Alexis, éd. Chr. Storey, 555); b) 1719 « ramener à son origine, attribuer à » (VERTOT, Hist. rév. rom., t. 2, p. 164); c) 1745 reporter les yeux sur « faire revenir son attention sur (quelque chose d'une époque antérieure) » (ARNAUD, Époux malheur., t. 1, . 289); d) 1752 se reporter « revenir (dans un lieu où l'on était ou à un moment antérieur) » (Trév.); e) 1784 « faire remonter dans le temps à » (RESTIF DE LA BRET., La Paysane pervertie, t. 3, p. 269); f) 1803 « remettre à sa place dans le temps passé, dater » (CHATEAUBR., Génie, t. 1, p. 74); 2. a) 1176-82 a. fr. reporter tesmoing « porter à son tour témoignage de » (CHRÉTIEN DE TROYES, Cligès, éd. M. Roques, 4899); b) 1260 « rapporter, redire » (Récits d'un ménestrel de Reims au XIIIe s., éd. N. de Wailly, § 114); c) 1660 « rapporter, dénoncer » (OUDIN Fr.-Esp.); 3. 1213 « porter (les armes) à son tour [porter à nouveau?] » (Faits des Romains, éd. L.-F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, 27, 22); déb. XIIIe s. « porter (un enfant) à nouveau, être à nouveau enceinte » (Hervis de Metz, éd. E. Stengel, 2296); 1771 « porter sur soi (ici, des joyaux) à nouveau » (GUY, Voyage littér. de la Grèce, t. 1, p. 73); 4. a) ca 1220 se reporter « se déplacer » (GUI DE CAMBRAI, Barlaam et Josaphat, 6520 ds T.-L.); b) 1252 « porter, transférer, remettre en d'autres mains » (Salzinnes, A. de l'État à Namur ds GDF. Compl.); c) 1770 « déplacer, porter en un autre lieu » (VOLTAIRE, Précis du siècle de Louis XV, t. 1, p. 83); d) 1783 « transférer (son attention, un sentiment, d'un objet ou d'une personne à un ou une autre) » (LOAISEL DE TREOGATE, Dolbreuse, t. 1, p. 98); e) 1805 se reporter à « se référer à » (DESTUTT DE TR., Idéol. 3, p. 446); f) 1827 reporter des corrections « transférer d'un document ou d'un support à un autre » (BALZAC, Corresp., p. 305); g) 1839 « mettre à part, rejeter à un autre endroit (d'un ouvrage) » (ID., ibid., p. 586); h) 1835 comptab. (Ac., s.v. report); 1841 reporter vos dettes (BALZAC, U. Mirouet, p. 120); i) 1884 « différer, remettre à plus tard » (MAUPASS., loc. cit.). Dér. de por-ter; préf. re- Fréq. abs. littér.: 1 514. Fréq. rel. littér: XIXe s.: a) 1 957, b) 3 309; XXe s.: a) 2 556, b) 1 454.
DÉR. Reporteur, subst. masc. a) ,,Professionnel préparant les formes d'impression en lithographie et en offset`` (COMTE-PERN. 1963). Reporteur lithographe. Reporteur conducteur litho Reporteur photomécanique offset (Encyclop. éduc., 1960, p. 165). En appos. Exécution des reports à la main. — De la pierre matrice on tire donc autant d'épreuves à report qu'il peut y avoir de poses sur la pierre ou sur le zinc (...). L'ouvrier reporteur pique ces épreuves, impression en dessus, sur une feuille de carton portant le tracé préalable de mise en place (Civilis. écr., 1939, p. 10-6). b) Mécan., math., informat. Organe de machine à calculer servant au report. On peut remplacer le complément du retranché par le permuté de ce nombre, obtenu en permutant tous les chiffres 0 et 1, pourvu que la machine soit munie d'un reporteur reliant le dernier chiffreur à gauche au premier chiffreur à droite (COUFFIGNAL, Mach. penser, 1964, p. 33). []. 1res attest. 1855 terme de bourse (Gazette des Tribunaux, 11 avr., p. 355, 3e col. ds LITTRÉ Suppl.]; 1874 impr. (ibid., 17 mai, p. 472, 2e col., ibid.); v. aussi reporter2; de reporter1, suff. -eur2.
II.
⇒REPORTER2, subst. masc.
A. — 1. PRESSE. ,,Journaliste spécialisé dans le reportage`` (CFPJ Presse 1982). Synon. vx nouvelliste. Cette élite (...) dont les fêtes, les aventures, les scandales, les toilettes faisaient chaque matin la joie des reporters (FEUILLET, Morte, 1886, p. 118). Il était le reporter le plus grassement payé de Paris (MAURIAC, Bâillon dén., 1945, p. 474). V. prohibé II A 2 ex. de Duhamel.
En appos. La dame reporter des mondanités au New-York Times, qui « faisait » les départs des grands paquebots, s'avança vers la première des deux passagères, avec une assurance professionnelle, tempérée par un sourire exquis (MORAND, Magie noire, 1930, p. 135).
Grand reporter. ,,Collaborateur chevronné auquel sont confiés les reportages sur les affaires importantes et ceux qui exigent un long déplacement, quand l'événement dépasse les possibilités du correspondant local`` (CFPJ Presse 1982). Le grand reporter (...) s'occupe d'une manière générale de toute information que son journal peut considérer comme sensationnelle depuis l'assassinat d'un chef d'État jusqu'à l'inondation d'une région (COSTON, A.B.C. journ., 1952, p. 110).
2. RADIO, TÉLÉV. ,, Collaborateur du Service d'information, chargé d'exécuter les reportages`` (Radio 1972).
B. — CIN., TÉLÉV., PRESSE, MÉDIAS. [Suivi d'un adj. ou d'un subst. en appos., ou en 1er ou dernier élém. de subst. comp.] Reporter judiciaire, politique, sportif.
Reporter photographe. ,,Opérateur photographe habilité à produire des clichés ayant trait à l'actualité ou de documentation destinés à la publication`` (Mét. 1955).
Reporter cinématographique/cinématographiste/cinéaste. Synon. chasseur d'images, reporteur d'images (officiel infra rem.). La vue dite de plein air (...) c'est l'affaire de nos excellents reporters et correspondants cinématographistes (MÉLIÈS, Le Merveilleux au cinéma ds L'Écho du Cinéma, 24 mai 1912, p. 2, col. 1 ds GIRAUD 1956).
Reporteur radiophonique/de radio. ,,Journaliste spécialisé dans les radioreportages`` (HÖFLER Anglic. 1982).
Reporter d'images. ,,Preneur d'images travaillant exclusivement pour les actualités cinématographiques ou télévisées et que des dispositions conventionnelles ont assimilé aux journalistes professionnels`` (CFPJ Presse 1982). Synon. reporteur d'images (infra rem.), reporter cameraman.
REM. 1. -reporter, élém. de compos. V. radioreporter et aussi: Téléreporter, subst. masc. ,,Reporter de télévision`` (HÖFLER Anglic. 1982). 2. Reporteur, reportrice, subst., var., techn. d'inform. (presse, radio, cin., télév., audio-visuel), phot. Reporteur d'images (pour remplacer reporter(-)cameraman, reporter d'images, v. infra pronon. et étymol.). Reporteur d'images, reportrice d'images (J.O., 11-12-13 nov. 1985, p. 13118. Rien (...) ne permet de distinguer, sous le rapport de l'authenticité, entre les peintures de Tacite, de Michelet, de Shakespeare, de Saint-Simon ou de Balzac. On peut à volonté les considérer tous comme inventeurs, ou bien tous comme reporteurs (VALÉRY, Regards sur monde act., 1931, p. 15). En compos. Reporteur-photographe, subst. masc. (Ds Presse 1981).
Prononc. et Orth.: [], [-]. Att. ds Ac. dep. 1878. Plur. des reporters. Prop. CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. 1971, p. 293: reporteur. V. étymol. infra. Étymol. et Hist. 1829 Reporters de journaux anglais (STENDHAL, Promenades dans Rome, I, 356-357 ds HÖFLER Anglic.); 1830 reporteurs (Revue britannique, avr., 234, ibid.). Empr. à l'angl. reporter « celui qui fait un rapport, un récit » (dep. ca 1386 ds NED) d'où plus spéc. « celui qui recueille des informations pour les publier dans un journal, journaliste » (1797 dans un titre de journal ds NED Suppl. 2), issu de l'a. fr. reporteur « rapporteur » (1288, JACQUEMARD GIELÉE, Renart le Nouvel, éd. H. Roussel, 3974, cf. aussi GDF.) dér. de reporter1. L'arrêté du 2 janv. 1973 recommande officiellement la forme reporteur dans reporteur d'images qui doit se substituer à reporter-cameraman (Langue fr., Textes législatifs et réglementaires, 1982, p. 26). Fréq. abs. littér.: 440. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 194, b) 1 333; XXe s.: a) 1 109, b) 323. Bbg. BONN. 1920, p. 118. — L'Inform. par P. Albert, Fr. Balle, J. Cazeneuve, J. Ellul. Paris, 1977, pp. 43-44. — QUEM. DDL t. 4, 17.

1. reporter [ʀ(ə)pɔʀte] v. tr.
ÉTYM. V. 1050, au sens I, 3; de re-, et porter.
———
I Remettre, ramener à l'endroit initial; redire. Rapporter.
1 (1660). Vx. Faire un rapport à qqn.Rapporter à qqn (les propos qui ont été tenus sur son compte).Absolt. || « Les gens qui reportent sont causes de plusieurs querelles » (Furetière).
2 Vx. Rapporter avec soi. || « Il reportait dans son pays quatre volumes de chansons » (La Fontaine).
3 Porter (une chose [→ Pièce, cit. 13], un être sans mouvement [→ Cadavre, cit. 5; évanouir, cit. 29]) à l'endroit où ils se trouvaient auparavant. || Reporter qqch. à qqn. Rapporter, remporter.
1 Je me rappelle, dans un roman de Pestalozzi, la restitution de quelques pommes de terre par un enfant qui les avait volées : sa grand-mère mourante lui ordonne de les reporter au propriétaire du jardin où il les a prises, et cette scène attendrit jusqu'au fond du cœur.
Mme de Staël, De l'Allemagne, I, XIX.
4 Reporter son regard, sa vue sur… ( 1. Porter, supra cit. 12); → Douceur, cit. 33; rajeunir, cit. 3.
2 Et elle reporta doucement ses regards sur le médecin.
Balzac, le Médecin de campagne, Pl., t. VIII, p. 416.
5 Faire revenir (qqn) en esprit à une époque antérieure. || Le présent (1. Présent, cit. 18) nous reporte par la pensée au moment où l'action s'est déroulée (→ aussi Imparfait, cit. 7).
———
II Porter plus loin ou ailleurs (dans l'espace ou dans le temps).
1 Transcrire sur un autre document, un autre registre. || Reporter des écritures comptables sur le grand livre.
(Dans un compte). Inscrire en tête d'une colonne le nombre qui figure comme total au bas de la colonne correspondante de la page précédente. Report.
Techn. Transporter (un dessin, etc.) sur un autre support. Décalquer (→ Héliogravure, cit.).
2 Bourse. Être le reporteur dans une opération de report. Report. || Reporter des titres. || Reporter un emprunteur.Absolt (→ Boursicoter, cit. 1).
3 (1878). Renvoyer à plus tard. Remettre (III., 1.). || Reporter une décision à un moment plus favorable. Attendre (supra cit. 34). || Reporter une échéance (→ Donner un délai).Au passif. || La cérémonie a été reportée.
4 Reporter sur… : appliquer à une chose ou à une personne (ce qui revenait à une autre). || Reporter sur qqn le mérite d'une trouvaille. Attribuer (→ 1. Penser, cit. 41). || Reporter un sentiment sur une autre personne. Rapporter, retourner, reverser (→ aussi Insatisfait, cit. 1).Reporter ses voix sur un autre candidat (→ aussi Postiche, cit. 2).
3 Dans l'isolement de sa vie, elle reporta sur cette tête d'enfant toutes ses vanités éparses, brisées.
Flaubert, Mme Bovary, I, I.
(Jeux). Faire que la somme gagnée dans un premier pari se trouve automatiquement misée sur un nouveau numéro, un nouveau cheval. || Reporter la moitié, le tout sur tel numéro.
———
III (1690). Porter une seconde fois; porter de nouveau. || Reporter un vieux pardessus. Remettre.
——————
se reporter v. pron.
ÉTYM. (V. 1225, « se transporter ailleurs »; sens mod., 1752).
|| Se reporter par la pensée à l'époque où… Transporter (se); revenir (→ aussi Rappeler à la mémoire).Se reporter à un livre, à un ouvrage. Référer (se). → Mener, cit. 27. || Se reporter au texte d'une loi, d'un décret.
Sentiment qui se reporte sur… (→ Maternité, cit. 4).
4 (…) quand, dans un couple de bessons, un meurt d'accident, la force qu'ils avaient à deux, le mal qu'ils avaient à deux, ce qu'ils étaient à deux dans le monde, tout se reporte sur le vivant, il devient tout à lui tout seul.
J. Giono, le Chant du monde, I, IX.
——————
reporté, ée p. p. adj.
(Au sens I). || Cadeau reporté, rendu. || Marchandises reportées.
(Au sens II). || Écriture, somme reportée, dans un compte. Report. Techn. || Dessin reporté.
Remis à plus tard. || Cérémonie reportée.
Voix reportées (sur une autre candidature).
(Au sens III). || De vieux habits plusieurs fois reportés.
DÉR. Report, reporteur, reporteuse.
————————
2. reporter [ʀ(ə)pɔʀtɛʀ] n. m.
ÉTYM. 1829, Stendhal, Promenades dans Rome, t. I, p. 356; répandu fin XIXe; de l'angl. reporter (1813), du v. to report « relater », du franç. reporter.
Journaliste spécialisé dans le reportage, qui fait un reportage. Correspondant, envoyé (spécial); → Ficelle, cit. 5; interviewer, cit. 1. Recomm. offic. : reporteur. || Reporter d'informations générales. || Reporter judiciaire, politique, sportif ( Chroniqueur). || Grand reporter : journaliste chargé de reportages de grande ampleur qui ne sont pas nécessairement liés à l'actualité immédiate.Une nuée de reporters.
1 (…) à la lueur d'une lampe placée derrière lui, un reporter écrivait, au crayon, une chronique de la soirée sur les feuilles d'un cahier de papier à cigarette.
Ed. de Goncourt, la Faustin, XVII.
2 Il devint en peu de temps un remarquable reporter, sûr de ses informations, rusé, rapide, subtil, une vraie valeur pour le journal, comme disait le père Walter, qui s'y connaissait en rédacteurs.
Maupassant, Bel-Ami, I, IV.
2.1 En même temps que Cyrus Smith, et le même jour, un autre personnage important tombait au pouvoir des sudistes. Ce n'était rien moins que l'honorable Gédéon Spilett, « reporter » du New York Herald, qui avait été chargé de suivre les péripéties de la guerre au milieu des armées du Nord.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. I, p. 14 (1874).
(1905). Par ext. || Reporter photographe ( Photoreporter).Reporter de (la) radio. Radioreporter. || Reporter-cameraman. Recomm. off. : reporteur (II.) d'images.
2.2 (…) un radio-reporter, encombré de valises et de sacoches, de tout un matériel d'enregistrement et d'émission, un abruti, un damné pochard, bon enfant et sympathique comme il y en a, et qui connaissait son métier (…)
B. Cendrars, Bourlinguer, XI, p. 385.
(En parlant d'un écrivain dont le style, la manière de voir rappellent le reportage).
3 (…) ses Choses vues (et tous les écrits de lui qui pourraient être rangés sous ce titre) où il (Hugo) se montre un prodigieux reporter (…) « Ses yeux plongent plus loin que le monde réel » mais ce monde réel il sait, quand il veut bien, le voir et le peindre admirablement.
Gide, Attendu que…, p. 57.
REM. Le féminin, une reporter, n'est pas en usage. On dira : elle est reporter, c'est une femme reporter ou elle est grand reporter. Jarry a employé la forme reporteresse (in Spéculations, 1898), rarement réemployée (1926, in D. D. L.).
DÉR. Reportage.
COMP. Photoreporter, radioreporter, téléreporter.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем сделать НИР

Regardez d'autres dictionnaires:

  • reporter — REPÓRTER, Ă, reporteri, e, s.m. şi f. Persoană însărcinată să culeagă şi să transmită de pe teren ştiri şi informaţii; autor de reportaje. ♢ Reporter cinematografic = operator care filmează în vederea realizării unor jurnale cinematografice, a… …   Dicționar Român

  • reporter — re·port·er n: one that reports: as a: one who makes authorized statements and publications of court decisions or legislative proceedings; also: a publication in which such reports are reproduced see also citation compare advance sheet b: one who… …   Law dictionary

  • reporter — 1. (re por té) v. a. 1°   Porter une chose au lieu où elle était auparavant. Reportez chez lui ces livres que vous y aviez portés ce matin et que j ai fait reprendre tout à l heure. •   Va jusqu en leur pays leur reporter la guerre, CORN. Cid, V …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Reporter — bei der Arbeit Ein Reporter (engl. (to)report = wiedergeben, aufnehmen; altfranzös. reporter = berichten; latein reportare = zurück bringen), auch Berichterstatter, ist eine Bezeichnung für die spezielle Tätigkeit eines Journalisten vor Ort. Der… …   Deutsch Wikipedia

  • Reporter — Sm std. (19. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus ne. reporter, einer Ableitung von e. report berichten , aus afrz. reporter überbringen , aus l. reportāre zurücktragen, zurückbringen , zu l. portāre tragen und l. re ; also Berichterstatter . Abstraktum …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Reporter — »Berichterstatter (für Zeitung, Rundfunk, Fernsehen); jemand, der Reportagen macht«: Das Fremdwort wurde im 19. Jh. aus gleichbed. engl. reporter entlehnt, einer Bildung zu engl. to report »berichten«. Dies ist aus (a)frz. reporter übernommen,… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Reporter — [Wichtig (Rating 3200 5600)] Auch: • Reporterin Bsp.: • Bill Robb ist ein Reporter. • Ich bin Reporter von The Times …   Deutsch Wörterbuch

  • repórter — s. m. 1. Jornalista, noticiarista, colhedor de informações para a imprensa, rádio e televisão. 2. repórter fotográfico: fotógrafo que se dedica à fotografia cujo fim é ilustrar jornais ou revistas. • Plural: repórteres …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • reporter — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mos I, Mc. reportererze; lm M. reportererzy {{/stl 8}}{{stl 7}} dziennikarz zajmujący się zbieraniem i opracowywaniem bieżących wiadomości : {{/stl 7}}{{stl 10}}Reporter telewizyjny, radiowy, prasowy, sportowy.… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • reporter — [ri pôrt′ər] n. [ME reportour < OFr reporteur] a person who reports; specif., a) a person authorized to report legal or legislative proceedings [a court reporter] b) a person who gathers information and writes reports for publication in a… …   English World dictionary

  • Reporter — Re*port er ( [ e]r), n. One who reports. Specifically: (a) An officer or person who makes authorized statements of law proceedings and decisions, or of legislative debates. (b) One who reports speeches, the proceedings of public meetings, news,… …   The Collaborative International Dictionary of English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”